Vie privée, vie publique, vie sociale

Je viens de visionner une vidéo de TFO sur la vie privée à l’âge des nouvelles technologies : “Qu’il s’agisse de dossiers médicaux électroniques, de cartes à puces, d’une inscription sur Facebook ou d’un message sur Twitter, faut-il se soucier quant à la protection de la vie privée? Faut-il se méfier? De quoi exactement? Pierrot Péladeau, chercheur à Communautique et CEFRIO, et Nathalie Desrosiers, avocate à l’Association canadienne des libertés civiles, essaient de répondre. »

La discussion est particulièrement intéressante et évite le piège du sensationnalisme.

Une remarque de Pierrot Péladeau, par rapport à la vie privée sur les réseaux sociaux, m’a fait réfléchir, cependant. A la question : “ Si on est sur Facebook, est-ce qu’on souhaite avoir une vie privée ?”, il répond : “Non, en fait l’objectif, c’est d’avoir une vie publique.”

??

Si l’on est (je suis) sur Facebook, ce n’est pas pour avoir une vie publique : c’est pour avoir une vie sociale. C’est pour profiter pleinement des avantages qu’offrent les réseaux en ligne pour gérer cette vie sociale –rester en contact avec la famille, les amis éloignés ou non, renouer avec d’anciennes connaissances, etc.

Cette confusion entre ces deux concepts -vie sociale et vie publique- est une vraie plaie.
L’un des effets secondaires du mélange est de donner aux jeunes la réputation d’être des purs produits de la société du spectacle, prêts à faire étalage de n’importe quoi pour leur 15 minutes de gloire.

Pourquoi trouve-t-on si souvent cette confusion entre vie sociale et vie publique ? Danah boyd le résume très bien : sur les réseaux sociaux,  vos informations sont « publiques par défaut, privées par effort » (« public by default, private by effort »). Avant les nouvelles technologies, rendre publique une information privée (son mariage, par exemple) demandait de grands efforts et une volonté délibérée. Avec Internet, c’est le contraire.  Il faut donc que nous nous ré-éduquions à la nouvelle donne des technologies dans notre vie privée. Et que nous arrêtions de penser, similairement, que si les données de quelqu’un sont publiques, c’est par choix.

J’entends une remarque s’élever : « Oui, mais il y a des gens qui pensent que ce n’est pas important de laisser traîner leur vie privée dans les méandres de la grande toile. Ce n’est pas qu’ils n’en ont pas conscience : c’est qu’ils s’en fichent. Ils disent: « Qui est-ce que ça peut bien intéresser, mes goûts ou mes histoires privées ? –seulement mes amis ! »

Là encore je pense que le problème réside dans le changement d’échelle que les moyens technologiques permettent dans le traitement des informations. Face à la colossale montagne de données accessibles sur Internet, le quidam moyen se croit planqué par obfuscation. Il a tort. Ses données peuvent maintenant être exploitées en long en large et en travers par les publicitaires comme les gouvernements. Pour le meilleur comme pour le… moins bon.

Pour finir, élargissons l’angle de vue : remettons la question de la vie privée sur Internet dans le contexte plus large de l’ouverture du Web : on peut choisir d’ériger une clôture autour de son jardin. On peut aussi construire  des fortifications autour de sa ville, et un mur autour de son pays.
Ses barrières sont-elles sans rapport ?
Tim Berners-Lee, papa du Web, n’hésite pas  à les mettre en vis à vis  –et s’inquiète sur l’évolution d’un Web qu’il avait voulu « ouvert et universel »

Comptes Twitter à suivre en rapport avec la vie privée :

@zephoria (danah boyd)
@ PrivacyPrivee (Commissariat à la vie privée du Canada)

Publicités
Cet article, publié dans Culture du partage, Vie privée, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s